Anime Gundam Seed
Anime Gundam Seed Banner

Gundam Seed

De: Caroline Frost · 18 septembre 2014

En l’an 70 de l’Ère Cosmique (E.C.), la population de l’univers se divise entre Humains ou “Naturels” et Coordinateurs, des êtres génétiquement modifiés dès la conception. 11 mois après le début d'une guerre opposant humains et Coordinateurs, la colonie neutre d’Heliopolis est brutalement attaquée par le ZAFT, l'armée des Coordinateurs, dans le but de voler les Mobile Suit Gundam de l'Alliance Terrestre. Kira Yamato, un jeune Coordinateur devenu malgré lui le pilote de l’unique machine rescapée, est forcé de combattre avec les humains contre le ZAFT, dont fait partie son meilleur ami, Athrun Zala


Je ne crois pas que la violence seule suffira à mettre un terme à cette guerre.

Bon, tous ceux qui connaissent un peu les animes (et surtout le genre des Mechas) ont entendu parler au moins une fois de la franchise Gundam. Il y a tellement de films, de séries et de mangas qui lui appartiennent que c’est difficile de passer outre.

Personnellement, j’avais commencé avec Mobile Suit Gundam 00, une excellente série dont je parlerai dans un autre article. Et j’avais adoré. Je ne voulais donc pas regarder d’autre Gundam, de peur de tomber sur un concept similaire, mais avec d’autres personnages que l’on pourrait comparer avec ceux de Gundam 00.

Sauf que, en mal de Mecha, je suis tombée sur un résumé de Gundam SEED… et je n’ai pas pu résister.

Anime Gundam Seed friends

Je l’avoue, le début a été assez difficile pour moi. Non pas parce que c’était inintéressant ou mal fichu, mais parce que l’on se retrouve presque immédiatement plongé dans une bataille dont on peine à comprendre les enjeux, et surtout, les uniformes des deux camps sont suffisamment similaires pour que l’on ait énormément de mal à les différencier. Les noms barbares attribués aux factions (ZAFT, PLANT, OMNI, etc.) n’aident pas particulièrement. D’ailleurs, je n’ai toujours pas compris ce que sont les PLANT exactement, et j’en suis à l’épisode 41… Je sais juste qu’ils appartiennent au camp des Coordinateurs.

Bref, pour en revenir à nos moutons, je suis tout à fait séduite par cette superbe série. Le graphisme est un tantinet vieillot (SEED date de 2002), mais fonctionne très bien: les mouvements sont fluides, les expressions crédibles, les couleurs, superbes. Il faut dire que l’anime a été remasterisé en haute définition en 2011.

Mais ce qui m’a le plus plu, le plus frappée dans Gundam SEED, c’est la thématique générale de la série. Kira le résume en une phrase: “je ne crois pas que la violence suffira à arrêter cette guerre”.

On commence donc avec ce jeune Coordinateur, Kira Yamato, qui vit paisiblement dans une colonie neutre avec ses amis, tous humains. Kira est amené à piloter un Gundam, la dernière chance de l’Alliance Terrestre de s’en sortir face à l’immense supériorité physique, intellectuelle et technologique des Coordinateurs.

Anime Gundam Seed freedom and justice

Kira est un personnage très convaincant et attachant. Il se bat à l’origine pour protéger ses amis et le vaisseau qui les transporte, ce qui rentre dans le stéréotype du héros de ce genre d’anime, mais cela devient intéressant au fur et à mesure des épisodes et des combats. Car toute sa détermination n’empêche pas Kira de vite comprendre que se battre est inutile. Plus il se bat, plus il tue, et plus il se détruit. Sa nature douce et altruiste le fait s’étioler un peu plus à chaque combat auquel il participe, et il est complètement abattu par les atrocités auxquelles il assiste et qu’il est lui-même amené à perpétrer.

Anime Gundam Seed kira

Les personnages prennent conscience de la futilité de leur combat alors même que la violence ne cesse d’escalader. La neutralité est ici un rêve d’autant plus précieux qu’il éclate en morceaux à la moindre provocation, et la série prend en compte le terrible impact des événements sur la psychologie des personnages. Kira, déchiré entre son désir de paix, son amitié avec l’ennemi et son besoin de protéger ses amis contre les siens. Les officiers supérieurs, confrontés à de terribles choix (condamner l’équipage entier à une mort certaine pour aller chercher deux camarades MIA ou s’en remettre à d’autres pour les recherches). Cagalli et Dearka, dont le bellicisme en prend un coup quand ils finissent par rencontrer un ennemi pas si différent d’eux. Flay, dont la peur se transforme en haine, et qui ne prend conscience de son erreur que lorsqu’il est trop tard.

Anime Gundam Seed murrue

Gundam SEED explore l’horreur de la guerre sous tous les angles: physique, psychologique, émotionnel, intellectuel. On est d’ailleurs saisi, très tôt dans la série, par l’ironie de cette guerre menée par deux partis qui ont exactement le même objectif: protéger les leurs. Il n’y a pas de méchants et de gentils: les deux camps sont aussi coupables l’un que l’autre, et les personnages tout aussi attachants, qu’ils se battent pour les Coordinateurs ou pour les Naturels. Le déchirement, le deuil et les pertes se font également sentir de part et d’autre, si bien que l’on en arrive à ne souhaiter que la paix, et la survie de ceux qui restent. On apprécie d’ailleurs la variation sur le thème des meilleurs amis devenus ennemis jurés, qui est ici beaucoup plus intéressante que d’ordinaire, et bien mieux mise en place.

Anime Gundam Seed tori

Gundam SEED, c’est aussi l’histoire d’une amitié qui réussit à survivre face à des obstacles inimaginables. L’intensité du lien entre Athrun et Kira est telle qu’il est difficile de ne pas verser au moins une larme (de tristesse, de joie ou de pure émotion, à vous de voir) à certains passages, d’ailleurs soutenus par un judicieux usage des flashbacks et une musique superbe.

Anime Gundam Seed Kira and Athrun Anime Gundam Seed Athrun and Kira

Beaucoup d’animes d’aventure mettent en scène un héros courageux, loyal et généreux que ses amis suivraient jusqu’au bout du monde par pure loyauté. Gundam SEED est plus une série sur l’horreur de la guerre en général et sur les conséquences de la loi du talion. Kira est certes loyal, généreux et d’une gentillesse à toute épreuve, mais il n’en reste pas moins (et cette ironique évidence constitue d’ailleurs l’un des points forts de cette série), ineffablement humain. Il souffre, il pleure, il est mort de trouille et complètement choqué chaque fois qu’il appuie sur la gâchette, mais il continue. Il continue alors que, autour de lui, la loyauté des uns et des autres est mise à l’épreuve et complètement saccagée par toute la destruction autour d’eux. (N’ayez crainte, l’anime n’en est nullement alourdi.)

Non, dans Gundam SEED, la désillusion et la descente aux enfers sont d’autant plus intenses qu’elles sont travaillées, progressives, implacables.

C’est une histoire de haine, de guerre, de racisme et de souffrance, mais aussi d’amitié, de courage, de pardon et de guérison. Une histoire dans laquelle les personnages font des choix qui ne sont pas toujours les bons et qui assument leurs erreurs pour en ressortir grandis. Plus forts. Meilleurs.

Anime Gundam Seed K&A

Bref, vous l’aurez compris, Gundam SEED m’a profondément émue. C’est une superbe série, qu’on ne saurait trop recommander. Regardez-la, je vous garantis que cela vaut le détour.


Titre: Gundam SEED

Nationalité: Japonaise

Studio: Sunrise

Date de diffusion: 05/10/2002 au 27/09/2003. Remasterisée en 2011.

Nombre d’épisodes: 50

Genres: Science-Fiction, Mecha, Combat, Action, Militaire, Espace.

Suite: Gundam Seed Destiny

Ma note: ★★★★★