KDrama Shine or Go Crazy
KDrama Shine or Go Crazy Banner

Shine or Go Crazy

De: Caroline Frost · 16 juillet 2015

Wang So (Jang Hyuk) est le prince maudit du tout jeune royaume de Goryeo. Exilé du palais après un accident qui semble confirmer la prophétie lui conférant un destin sanglant, il passe une enfance solitaire. Des années plus tard, sa rencontre avec la dernière princesse du royaume de Balhae, Shin Yool (Oh Yeon-Seo), à qui il a été prédit qu’elle serait la lumière d’une nation rivale, pourrait bien changer son destin. Mais dans l’ombre, les nobles manigancent et Wang So doit choisir son camp.


Dans chaque rencontre, il y a un adieu, dans chaque rire, de la tristesse. Alors profite de la vie tant que ton cœur bat, mon fils.
KDrama Shine or Go Crazy Wang So and Shin Yool

C’est la deuxième fois que je vois Jang Hyuk dans un drama, et je suis tout aussi conquise par Wang So que par Lee Gun (Fated to Love You). Son charme, son charisme, son intelligence et sa bonté (alors qu’il avait toutes les excuses possibles et imaginables pour devenir le pire méchant de la dynastie) font que l’on s’y attache d’emblée. Bien qu’il soit en apparence inoffensif et ouvert, il dissimule sa part de secrets et derrière ses manières bruyantes et tapageuses se cache un soldat d’élite et un excellent tacticien. Jang Hyuk est parfait dans ce rôle comme il l’était dans celui de Lee Gun, et je m’émerveille de plus en plus de sa capacité à véhiculer messages et émotions par sa seule expression. Les non-dits sont très forts dans ce drama, parfois même porteurs de plus de sens que les dialogues, fort bien écrits par ailleurs.

KDrama Shine or Go Crazy Wang So

Mais ce que j’ai le plus aimé chez Wang So et par extension l’interprétation de Jang Hyuk, c’est la tendresse infinie du prince, patient jusqu’au bout et qui accepte les fautes de ceux qu’il aime avec une rare ouverture d’esprit. Il sait quand se montrer doux, rassurant, faire le clown ou se mettre en colère. Il sait trouver les mots justes pour toucher ses interlocuteurs. Même Wang Sik-Ryeom n’est pas à l’abri de son charisme. La relation entre Wang So et le roi, son frère aîné, est particulièrement émouvante. Je pense que les plus belles scènes du drama se déroulent entre eux.

KDrama Shine or Go Crazy Wang So and the king

Shin Yool aurait pu être niaise et ennuyeuse. En fait, elle me rappelait d’emblée l’insipide Hwang-Ok de Kim Soo-Ro, ennuyeuse à mourir et qui ne servait qu’à faire pot de fleurs. Quelle n’a pas été ma surprise quand son joli minois s’est révélé une façade pour une personnalité de fer et une intelligence redoutable! Sans être aussi intense que Lee Ha-Nui (Yeo Won), l’actrice Oh Yeon-So nous offre ici une excellente performance.

KDrama Shine or Go Crazy Shin Yool

En parlant de Lee Ha-Nui, j’étais toute prête à détester Yeo Won, mais je n’ai pas pu. Sa manière de participer aux jeux du pouvoir sans se mouiller, hautaine, glaciale et toujours maîtresse d’elle-même, m’a conquise. Je préfère d’ordinaire les « gentils » et les personnages francs et droits comme le Choe Young de Faith, mais Yeo Won était d’une intensité rare et tout à fait captivante. Le jeu de l’actrice Lee Ha-Nui, subtil mais puissant, s’est révélé d’une efficacité redoutable à laquelle je ne m’attendais pas le moins du monde.

KDrama Shine or Go Crazy Yeo Won

L’épisode 10 révèle par ailleurs une dynamique fascinante de son couple avec Wang So. Tous deux sont très difficiles à cerner, dans la mesure où il est difficile de déterminer comment elle le voit et d’où lui vient cette étrange loyauté envers lui. Sans œuvrer en sa faveur, elle ne se dresse pas non plus contre lui mais l’on sent dès le début qu’elle ne sera jamais un obstacle à son ascension, bien au contraire: elle a le potentiel de devenir sa plus précieuse alliée.

KDrama Shine or Go Crazy Jang Hyuk and Lee Ha-Nui

La complexité des relations est un autre atout de Shine or Go Crazy: là où les loyautés sont d’ordinaires faciles à distinguer (X est l’homme de tel noble, Y est amoureux d’une telle, Z veut ceci-cela,…), c’est ici beaucoup plus nébuleux. Un exemple en est Se Won, qui navigue entre trois partis différents (Wang Sik-Ryeom, Wang Wook et Yeo Won) avec une habileté remarquable. Un autre en est Yeo Won.

Contrairement à un certain nombre de sageuks, celui-ci ne tourne pas autour de la confrontation entre gentils et méchants, et la lutte entre le bien et le mal. Certes, nous avons ici un héros (Wang So) et un vilain-pas-beau (Wang Sik-Ryeom), mais les méchants ne sont pas tous des ordures de première présentant un front uni, puisqu’ils ne se rangent pour la plupart dans aucun autre camp que le leur et s’entre-déchirent à qui mieux-mieux. Outre la confrontation héros/ennemi, il y a donc une série de manœuvres politiques entre les antagonistes (la princesse plus que Wang Wook, que je trouve un peu casse-pieds mais qui s’améliore sur la fin) qui fait sortir Shine or Go Crazy des sentiers battus.

KDrama Shine or Go Crazy Wang Wook

L’évolution des personnages est également intéressante à observer. La reine-mère, par exemple, fait un long chemin tout au long du drama. Wang Wook également, qui sait mettre son ambition de côté pour réfléchir à ses actes et leurs conséquences: de petit garçon capricieux et naïf, il devient un homme honorable et responsable. Wang So n’est pas en reste: sans tout perdre de son éclatante personnalité, il s’assombrit néanmoins au long des épisodes, mais en arrive à révéler toute l’ampleur de son caractère aimant et généreux.

Enfin, il faut souligner le magnifique portrait que peignent les femmes de ce drama. Shin Yool, intelligente et résolue, Cheong Ok, aussi létale que n’importe quel guerrier, et surtout Yeo Won, politicienne experte, froide mais clairvoyante, élégante et dangereuse. Shine or Go Crazy n’était pas l’histoire de pauvres cruches en détresse, non. Ici, les femmes complètent les hommes, sont leurs égales et leur point d’ancrage. Souvent, ce sont elles qui ont les cartes maîtresses en main. Shin Yool est aussi indispensable que de l’oxygène à Wang So, mais Yeo Won est le gardien silencieux qui se dissimule dans son ombre pour éliminer ses ennemis.

KDrama Shine or Go Crazy Poison

Bon point également en ce qui concerne les armes: au lieu des épées et katanas habituels, on a droit à quelques petites nouveautés aussi surprenantes que sympathiques, j’ai nommé l’épée-serpent de Wang Wook et Se Won, et le gigantesque… sabre? de Wang So.

Côté OST, quelques bonnes pistes, dont « Person Who I Miss, » interprétée par Song Ji-Eun et quelques instrumentales telles que « I Was » et « Secret Society. »

Un regret: on nous fait miroiter les extraordinaires aptitudes de Wang So aux arts martiaux et à l’épée à de multiples reprises, mais il n’y a au final que très peu de scènes de combat, et j’aurais vraiment, vraiment aimé en voir plus. Mais on dirait qu’il va falloir que je retourne voir Healer et Faith une énième fois pour obtenir ma dose de badasserie de combat. J’ai également eu l’impression que le drama ne voulait pas se mouiller. Alors que les sageuks sont en général plutôt sanglants, le grand total des personnages tués est ici inférieur à 5, il me semble, ce qui ampute Shine or Go Crazy d’une bonne partie de son panache et rend le dernier épisode particulièrement… plat. Pourquoi donner à Wang So toutes ces connaissances en matière de combat et de stratégie pour au final ne pas s’en servir? C’est un sageuk, donnez-nous des batailles! De l’action, que diable! (Belliqueuse, moi? Je ne vois pas de quoi vous parlez.)

En conclusion, un drama à voir, ne serait-ce que pour Jang Hyuk, l’évolution des personnages et l’intensité glaciale de Lee Ha-Nui.


Titre: Shine or Go Crazy

Nationalité: Sud-Coréenne

Avec: Jang Hyuk, Oh Yeon-So, Lee Ha-Nui, Lim Ju-Hwan, Ryu Seung-Soo, Kim Roe-Ha

Date de diffusion: 19/01/2015 au 07/04/2015

Nombre d’épisodes: 24

Genres: Sageuk, Historique, Politique, Romance.

Ma note: ★★★☆☆